--

Xavier de Langlais à l'époque
de ses premières décorations

Xavier de LANGLAIS, naquit à Sarzeau en 1906, il a laissé une oeuvre importante, certes marquée par la Bretagne, mais qui a une portée universelle . Il aimait le travail bien fait, un vrai "artisan", son repos était de changer d'activité (de la peinture au dessin, du dessin à la recherche technique sur la peinture, puis il écrivait le Roman du roi Arthur ou la "Technique de la peinture à l'huile", pour ne pas changer...), son plaisir était l'équitation qu'il a pratiquée jusqu'en 1941, c'est à cette date qu' il s'installa à Rennes où il devint plus tard professeur à l'Ecole des Beaux-Arts.

Peintre figuratif, il a semblé moderne dans la première moitié du siècle, ce qui lui a valu quelques refus de commande, après la guerre il s'est retrouvé face à l'explosion de l'art moderne, il a du batailler ferme pour imposer son originalité. Il a toujours respecté son métier et tracé son chemin à la recherche de la perfection, à une époque où sachant qu'on ne dépasserait jamais les grands maîtres la majorité des artistes ont cherché à "renouveler" le genre.

Les oeuvres de Xavier de LANGLAIS s'inscrivent dans une pastorale soucieuse de s'adresser aux milieux populaires et aux ruraux très attachés à la tradition. Au cours de son évolution personnelle les représentations de la Passion vont prendre une intensité de plus en plus émouvante. Par la suppression progressive de tout détail inutile et par l'utilisation très maîtrisée du gros plan, il invite à partager l'intimité même de la scène, et à se laisser émouvoir par sa densité humaine de l'événement. L'évolution de sa peinture va ainsi traduire les étapes de son itinéraire spirituel. En 1939, il traverse une période particulièrement douloureuse de son existence qu'il sut accueillir dans la foi. Il éprouva ainsi la mort d'un ami intime, la maladie de sa femme, la morosité du climat politique qui dégénéra en guerre, sans compter les divergences entre les protagonistes de l'identité bretonne.
Ces moments marqueront pour toujours son oeuvre d'une empreinte de gravité. L'artiste parvenait au sommet de son art en réalisant une synthèse très personnelle de l'émotion et de la technique.

Xavier de LANGLAIS fut un homme de foi très cultivé qui travailla toute sa vie à intégrer différentes sources d'inspiration. Il enrichit sa connaissance de la Bible par une exploration de la mythologie bretonne. Il devint ainsi un artisan actif dans la recherche d'une identité bretonne. A ce titre il participa au mouvement des SEIZ BREUR et de l'Atelier breton d'art chrétien.

Décédé à Rennes en 1975, il laissa une oeuvre inachevée tant était grande son ardeur au travail et sa verdeur d'esprit.

------------------------------------------------------------------------------Jacques NEUBAUER


Bibliographie:


"Xavier de Langlais et la Bretagne" sous la direction
de Denise Delouche, Editions Coop Breizh.