Eglise Saint Barthélémy en Dordogne

EGLISE-NEUVE près de VERGT

XIXème s.
C'est à la demande du Chanoine Mevellec, aumonier des Bretons d'Aquitaine, que Xavier de Langlais et Edouard Mahé (de Retiers) furent sollicités en 1944 pour réaliser 2 vitraux rappelant les liens de ces migrants avec leur région d'origine. Deux saints emblématiques furent choisis: Saint Yves (Erwan en breton) patron des bretons et Saint Corentin (évêque de Quimper, considéré comme l'un des 7 saints fondateurs de la Bretagne, avec St Tugdual). Ces vitraux furent réalisés par Jab Guevel, verrier d'art à Pont-Aven, et posés en 1946.
L'origine de la présence de ces bretons en Aquitaine est à chercher après la guerre 1914-18
... voir page suivante


Photo Mme Le Matt
Photo Patrice Charbonnier
Déja sous Louis XIV un breton était venu en "précuseur" en Aquitaine Monseigneur Daniel de Francheville, vous pouvez découvrir sa vie en cliquant sur son nom.

Ce n'est pas le seul témoignage, si vous passez un jour par Périgueux visitez la Place Francheville, n'ommettez pas de visiter l'ancienne cathédrale St-Etienne, arrêtez-vous quelques instants devant la statue de Ste-Anne exécutée à Guiscriff, dans le Morbihan, par les soins de l'abbé Calet.

Dans la jolie petite chapelle de St-Aubin de Cadelech, dans la vallée du Dropt, près d'Eymet, se trouve une remarquable statue de Notre-Dame du Folgoët.

Dans l'église de Seyches, Lot-et-Garonne, un autel de marbre dédié à Ste Anne d'Auray mérite le détour.

Enfin dans la basilique de N-D. de Peyragude, à Penne d'Agenais, un vitrail représentant une station du Chemin de Croix, dédié à la Petite Bretagne d'Aquitaine vous rappellera la présence dans la région de plusieurs milliers de bretons, qui s'y sont enracinés il y a bien longtemps, la plus part du temps avec bonheur.

Mais le souvenir reste, les liens ne sont pas coupés avec le terroir d'origine.

Fête votive de la paroisse le dimanche le plus près du 24 août. L'église est maintenant déservie par M. le Curé de Vergt.