An 4.000 avant J.C.
Environnement
------------------- ------------------------------------------------------------------------------------------------Le Golfe du Morbihan couvre aujourd'hui 30 000 hectares, sur une longeur de 20 km et une largeur de 12 km, il est le réceptacle de 3 rivières (ria): Auray, Vannes et Noyalo. 
Il y a plus de 10.000 ans c'était une vaste plaine circulaire déjà habitée par l'homme... au cours des 5.000 ans qui vont suivre la fonte des glaces va entrainer une remontée des eaux et un envahissement de cette plaine pour former peu à peu "la petite mer" (Morbihan en breton), ainsi un site mégalithique comme Er-Lannic va être à moitié submergé. De ceuilleurs et chasseurs les hommes vont devenir pêcheurs et agriculteurs en harmonie avec la nature. Le monde s'accélérant, le Golfe bénéficiant d'un phénomène de mode est devenu un lieu de multiples activités parfois contradictoires: tourisme, nautisme, habitat, agriculture, élevage, chasse, conchiliculture, pêche, etc...
Le Golfe est également une réserve, placé sur les voies de migration des oiseaux , le Golfe sert d'aire d'hivernage ou d'escale selon les espèces. Le Passage grace à sa tranquilité et ses vasières est un endroit privilégié pour les oiseaux, de ce fait la navigation de la zone orientale du Golfe est règlementée pour certaines iles. Une zone de "tranquilité" de 500 hectares a été crée dans la baie de Sarzeau et entre l'île de Tascon et saint Armel pour la période du 1 octobre au 31 janvier.

La nécessité de réguler les conflits d'usage a entrainé la création du SIATGM (Syndicat d'aménagement touristique du Golfe du Morbihan), 24 communes, qui pilote associé à la Préfecture le projet de classement du Golfe en PNR (Parc naturel régional) concernant 38 communes et l'étude d'un SMVM (Schéma de mise en valeur de la mer) destiné à harmoniser les intérêts des activités s'exerçant dans 20 communes à l'image de ce qui s'est fait pour l'étang de Thau, à cela s'ajoute la mise en place de Natura 2000, et le classement du Golfe du Morbihan en zone humide RAMSAR.

Comme on peut le voir de nombreuses bonnes fées se penchent sur notre environnement, ceci intéresse le Passage qui subit la pressions des multiples activités qui s'y déroulent. La sauvegarde de la qualité des eaux ne se fera qu'en y associant les communes riveraines du bassin versant, si rien n'est fait on verra se développer les algues vertes "ulva armoricana" comme sur la côte Nord de la Bretagne. Voir l'article d'Ouest-France des 23 et 24 novembre 2002.

La partie orientale du Golfe du Morbihan moins profonde que l'occidentale est la grande oubliée des guides touristiques, situé à son extrémité le Passage bénéficie d'un climat ensoleillé 2250 heures en moyenne d'ensoleillement et d'un pluviosité réduite 760 millimètres par an malgré un prééminence des vents d'Ouest qui lui apportent la douceur : 22° en été et 9° en hiver de températures diurnes.

Ses couchers de soleil et ses ciels bretons aux couleurs changeantes en font le rendez-vous des aquarelistes.

Coucher de soleil Arc en ciel sur Kistinig
Pendant des lustres tout resta figé, ce n'étaient que petites parcelles de terre bordées de talus et de murets qui abritaient du vent; le payasage fut profondément modifié par le remembrement de 1968 et les constructions nouvelles.
ce qui reste des murets
Les années qui ont suivi furent un grand chantier, depuis les hommes se sont approprié leurs terrains, les ont cernés de haies ou de murets recréant ainsi une ame au paysage, plantant des arbres et des fleurs, tondant leurs pelouses...
Ils commencent à être chez eux, une harmonie se recrée.
L'environnement reste fragile comme tout le Golfe, cela a incité la majorité des habitants à créer en 1998 une association "Les Amis du Passage" pour la protection du patrimloine naturel du Passage et sauvegarder son cadre de vie. L'année de sa création l'association décidait d'adhérer à l' UMIVEM.

Chaque année ils participent au nettoyage des plages.

Les Amis du Passage au travail...
Le progrès n' a pas apporté que des avantages... les réseaux électriques et téléphoniques aériens forment une vraie toile d'araignée. Quel dommage !
Heureusement il y a quelques bonnes surprises comme la suppression de la ligne électrique à Kistinig....
La façade nord de l'ile borde la rivière de Noyalo, un fort courant empêche partiellement l'envasement de cette partie, les autres faces sont bordées de vasières couvertes à marées hautes, seule la façade ouest frappée par la houle dominante est ceinturée d'une petite plage, elle aussi est soumise à l'envasement, il serait indispensable de mener une étude pour y remédier, la clé est peut être l'élargissement des buses de l'accès à Tascon .
assez parlé des humains, voyons les autres habitants