Le roman du Roi Arthur

Cet ouvrage à été couronné par L'Académie Française



Le roman du Roi Arthur se compose de 5 tomes :

- Tome I MERLIN, la jeunesse d'Arthur, les compagnons de la Table Ronde, tome qui annonce déjà la quête du Graal.

- Tome II LANCELOT.

- Tome III PERCEVAL.

- Tome IV La Quête du Graal.

- Tome V La fin des temps aventureux.

Ces livres ont une suite chronologique, leur qualité permettrait de les lire séparément, mais ce serait dommage.

Avant de découvrir la version « renouvelée » du Roman du Roi Arthur, il faut se rappeler la genèse de l'oeuvre, l'histoire du héros et son influence en Europe puis dégager les caractéristiques de cette nouvelle adaptation.

La genèse :

Dans sa préface Xavier de LANGLAIS fait preuve de modestie, le sous-titre de sa préface commence par « justification », il ne prétend pas innover, mais nous raconter l'histoire de la Table ronde, à sa façon il a fait lui aussi un apport:

-en donnant un plan à l'ensemble ce qui donne une unité au roman,

-en modifiant l'histoire par des coupures dans les épisodes secondaires et par des ajouts pour les transitions (que l'on reconnaît par les caractères en italique dans la table des matières).

Ainsi l'épisode de Tourc'h le sanglier magique, éternellement chassé par les chevaliers, en est un exemple, il lui permettra de nous emmener dans sa chère petite Bretagne.

Ses sources il faut les chercher dans Chrestien de Troyes (1135 -1183), les « Mabinogions » (manuscrit de langue galloise antérieur aux romans courtois) et un conte breton « le chevalier de Kergoad ».

La matière du Roman de la Table ronde est le fruit d'un travail étalé dans le temps, travail collectif, outre Chrestien de Troyes d'autres y participèrent : Wouchier de Denain, Manecier et Gerbert(XIII siècle).

Des adaptateurs y ont également travaillé : Thomas et Beroul pour la France, Gotfried de Strasbourg pour l'Allemagne, Thomas Malory (vers 1470) pour l'Angleterre. Plus récemment Jacques Boulenger (1922) pour la Table ronde, Joseph Bédier (1864-1938) pour Tristan et Yseult (voir plus bas la réédition de 2008 illustrée par Xavier de Langlais ).

L'histoire

C'est l'histoire d'une quête surnaturelle, celle d'Arthur roi gallois qui vécu en Grande Bretagne à la fin du Vème siècle et résista aux envahisseurs saxons, il périt vaincu, les armes à la main, son corps ne devait jamais être retrouvé.

Rien de tel pour faire naître une légende dont le héros sera Arthur « le roi de Logres » qui influencera l'Europe du Moyen-Age.

Les Romans de la Table ronde serviront de modèle à la chevalerie chrétienne. Le tome I n'est pas sans évoquer les croisades : les bretons se dénomment « l'armée chrétienne » ils prennent pour symbole « la Croix du Salut brodée en soie vermeille sur leurs enseignes blanches » et leurs ennemis saxons sont « les païens ».

Les Romans furent traduits en français, en anglais, en allemand, en danois et en espagnol, en se propageant ils devaient subir de nombreuses modifications, mais l'esprit fut préservé en grande partie. Dans certains pays le Roman de la Table ronde fait toujours partie du patrimoine national, en France il a plutôt rejoint les cours de littérature.

Puissiez-vous grâce à cette adaptation en français redécouvrir les romans du « Cycle Arthurien ». Pour ceux qui parlent le breton, avant son décès Xavier de Langlais a eu le temps de traduire le tome I qui est paru chez An heré - Al Liam sous le titre de MARZIN.

Caractéristiques de cette nouvelle adaptation :

Ce qui caractérise cette nouvelle adaptation c'est son style, son inspiration et ses illustrations.

Le style est simple, facile à lire et pourtant quel travail ! les manuscrits sont surchargés, Xavier de Langlais avant l'ordinateur faisait déjà des « couper & coller », des passages entiers étaient rejetés et consciencieusement liassés. Il a su retrouver le style et recréer le merveilleux des troubadours du Moyen-Age, c'est un conteur, il faut se laisser porter par la poésie du texte.

L'inspiration est chrétienne, écrite par un homme de foi, quand on a lu ses premiers poèmes torturés, à la recherche de l'absolu on apprécie d'autant plus la sérénité retrouvée. Cette spiritualité n'exclut pas la sensualité car « Dieu pardonne à ceux qui ont la faiblesse de succomber à l'appel de leurs sens, il ne peut souffrir la duplicité ».

L'inspiration est aussi bretonne, il a voulu rattacher le Roman de la Table ronde à ses origines et son esprit celtique, l'ancrer en Bretagne à la quelle il était si attaché.

L'illustration réalisée par lui est imprégnée par la pensée du livre, il a voulu concevoir un tout en dessinant même la couverture. De son vivant il s'est attaché dans les premières éditions à la qualité du papier, au rendu des impressions. Comme tout ce qu'il a fait dans sa vie il l'a fait avec foi.

Tugdual de LANGLAIS

En octobre 2008 a été mis à la vente un "Tristan et Yseult" en Français de Joseph Bédier avec des illustrations de Xavier de Langlais, illustrations qu'il avait réalisées pour une édition parue en feuilleton dans la "Bretagne d'hier et d'aujourd'hui", ce bel ouvrage a été édité par Yoran Embanner.