Historique
La légende dit que Saint Armel m'a terrassée, ce n'est qu'une légende... laissez-moi vous conduire dans un endroit si clément que vous perdrez le souvenir des heures que vous venez de vivre...

La Guivre

Le Passage appartient à une zone sensible, subtile mélange d'eau douce et d'eau de mer, de campagne et de bord de mer, cette situation a été créée par un enfoncement du sol à l'époque préhistorique, à ce premier phénomène s'est ajouté la transgression marine qui a envahi la dépression, formant ainsi le golfe du Morbihan.

C'est une région de peuplement ancien, les premières traces humaines apparaissent vers 6.000 Av JC, s'il n'y a pas de restes d' habitat, tout près du Passage sur l'ile de Bailleron il y a encore les vestiges d'un atelier de bouilleurs de sel datant de l'age du Fer.
Vers l'an 500 avec l'arrivée des Bretons (de Grande Bretagne) apparaissent les Saint évangélistes dont Saint Gildas fondateur de l'abbaye de St Gildas de Rhuys. C'est au XI ème siècle que les moines créent le village de Prozat ou Prorozat avec comme saint patron Saint Armel, celui-ci finira par donner son nom au village, qui ne deviendra une commune qu'en 1859 à l'initiative d'Amédée de Francheville maire de Sarzeau.

Saint Armel (ou Arzel, autre forme d'un seul et même nom qui s'écrivait Arth Mael à l'origine) natif de Grande Bretagne, arriva en Bretagne vers 512, après quelques années passées à Paris à la cour du roi Childeric I, il s'établit en forêt de Brocéliande où il mourut. La légende veut qu'il terrassa la guivre qui terrorisait la population.

St Armel, statue de l'église
Eglise en l'an 2000
Blason de St ARMEL, choisi par le Conseil Municipal le 16 juin 2000
Vue prise vers 1900
surfons sur l'histoire