--
-
Histoire d' HAÏTI
---
---
Haïti, île des grandes Antilles, fut découverte par Christophe Colomb en 1492, qui la nomma Hispaniola, elle prit par la suite le nom de Saint-Domingue. Peuplée à l'origine d'indiens qui furent exterminés, Haïti fut colonisée par les Espagnols, qui fondèrent la ville de Saint-Domingue en 1498, mais le traité de Ryswick (fin de la guerre de "la Ligue d'Augsbourg") en 1697, accorda à la France la partie occidentale de l'île, où des colons français s'étaient déjà établis.

Une économie prospère essentiellement agricole (canne à sucre, café, tabac) exploitée sur de grandes plantations (Habitations) nécessitait une main d'oeuvre abondante et bon marché: les esclaves noirs d'Afrique. On arriva ainsi à un déséquilibre de population: 100.000 européens "possédant" 500.000 esclaves ! une situation explosive. L'île était opulente et considérée en Europe comme un établissement modèle, elle fournissait à elle seule les 3/5 de la production des Antilles.



Habitation de plaisance au Port au Prince - Dessin de G. Vuillier

1790, les colons blancs accueillent favorablement les idées nouvelles, avec l'arrière pensée d'indépendance pour les plus riches , l'idée est dans l'air... En mars, ils fondent leur Assemblée Coloniale à St Marc. Les petits Bancs et les Mulâtres sont fidèles à la Métropole. Premiers pillages de plantations.
1791, le 24 avril, Charles Walsh de Serrant écrit en métropole "nous avons eu plus de peur que de mal et nos affaires sont meilleures que nous le croyons..." Le 10 août 1792, son neveu Jean-Baptiste François Joseph Walsh, connu sous le nom de Théobald était tué dans l'affaire: attaque du Platon, quartier de Cayes St Louis. Difficile d'être plus aveugle, Charles lui-même devait perdre ses biens.

La Constituante décrète l'égalité des hommes, à la suite de ces mesures les Blancs se soulèvent contre la Métropole. Au mois d'août les esclaves noirs, conduits par Toussaint BREDA dit LOUVERTURE (affranchi, descendant d'un chef africain) se révoltent en criant "Vive le Roi" (Louis XVI étant supposé plus humain).
Walsh de Serrant

1792, proclamation de la République française le 21 septembre

1793, mort de Louis XVI. Affranchissement général des esclaves de St-Domingue par le commissaire Sonthonax le 29 août, dans le but de gagner les esclaves à la Révolution et d'affirmer son pouvoir.

1794, la Convention abolit l'esclavage le 4 février. Toussaint Louverture se rallie à la République. Les colons appellent les Anglais à l'aide, ils sont battus par les Noirs et les Mulâtres, c'est l'occasion de massacres et d'incendies.

1795, traité de Bâle, l'Espagne cède à la France la partie orientale de l'île, la France restitue les territoires espagnols conquis au-delà des Pyrénées.

L'île est réunifiée sur l'initiative de Toussaint Louverture pour le plus grand bien de l'économie locale, il donne le nom d'Haïti au nouvel ensemble.

---------L'île de Saint Domingue en 1751

1796, nomination par la République de Toussaint Louverture au grade de général de l'armée Française, il commande une véritable armée de 20.000 hommes sur le modèle français.

1801, promulgation d'une constitution propre à Haïti par Toussaint Louverure.

1802, Paix d'Amiens avec l'Angleterre.
La France ayant toujours considéré Haïti sous sa domination, Napoléon, sous l'influence des créoles et des négociants, envoi une expédition de 30.000 hommes sous les ordres de son beau-frère le Général LECLERC, pour reprendre possession de l'île et y rétablir l'esclavage (?), certains anciens colons les suivent dont Jean-Baptiste Rivière de la Souchère .

Toussaint LOUVERTURE
Collection particulière

Prise de la ravine aux couleuvres


Les chefs noirs Dessalines et Christophe se soumettent et se rallient, Toussaint Louverture, attiré dans un piège, est envoyé en exil en France où il mourra en 1803. Cette expédition était une erreur et fut un échec, la fièvre jaune décima l'armée (plus de 15.000 morts) et son chef le général Leclerc en novembre 1803 ; son successeur Rochambeau (fils) fut battu par les Anglais.
Nouveaux massacres et incendies... départ des Blancs vers les autres îles françaises ou la Louisiane.

1804, Dessalines se proclame empereur le 1er janvier, sous le nom de Jacques Ier.

1806, véritable tyran, Dessalines est assassiné par Christophe et Pétion.

1807, mort du général Ferrand, successeur de Leclerc, encerclé à Santo Domingo par les Noirs révoltés et assiégé par les Anglais il se suicida.

1808, l'Espagne, avec l'aide des Anglais, récupère son territoire à l'est de l'île, qu'elle gardera jusqu'en 1814.

1809, expulsion des derniers Français, qui occupait encore la ville de St-Domingue.

Pendant ce temps
la partie occidentale de l'île se livre à des guerres intestines et se divise à son tour en deux Républiques:

Au NORD,
peuplé en majorité de Noirs, capitale Cap-Haïtien, sous les ordres du Général Christophe.

Au SUD,
peuplé en majorité de Mulâtres, capitale Port-au-Prince, sous les ordres de Pétion.

Henri Christophe fonde une république, dont il devient Président, son armée écrase Pétion. Nomination de Jean-Gabriel Peltier comme Chargé d'affaires auprès de Georges III d'Angleterre.

1807

Pétion fonde une république, dont il devient Président.

1810
débarquement aux Cayes de Rigaud, qui proclame une nouvelle république au Sud.
Christophe proclame la royauté et prend le nom de Henri Ier.
1811
création d'un troisième état.

1814, Louis XVIII envoie 3 émissaires à St Domingue, la mission Dauxion, qui se termine par un échec et la mort de Franco de Medina, mission que Jean-Gabriel Peltier avait refusée.

1816
Pétion donne une constitution à sa république.

1818
mort de Pétion.
Henri Ier choisit de se suicider, sa politique autoritaire entraînant un soulèvement.
1820
Boyer succède à Pétion. Réunion du Nord et du Sud.

1821, indépendance éphémère de la partie orientale de l'île
1822, Réunification de l'île par Boyer qui envahit la partie orientale.

1825, convention entre la France et Haïti: reconnaissance de l'indépendance et indemnisation des colons (cette dette sera payé jusqu'en 1938 à la France). Reconnaissance par la Grande-Bretagne.

1843, renversement de Boyer.

1844, L'île est à nouveau séparée, définitivement en 2 états:

-partie occidentale (République d'Haïti), langue officielle le français,
superficie 270750 km², 8,2 millions d'habitants, capitale Port-au-Prince.

-partie orientale (République Dominicaine), langue officielle l'espagnol,
capitale Saint-Domingue.
Toutes les images de cette page sont protégées par Copyright © 1966 et 1968 Librairie Larousse

Dorénavant ce seront deux peuples, deux histoires.

Tugdual de LANGLAIS



- CHOISIR -

Retour au

"Monde tel qu'il était à la fin
du XVIIIè siècle"


ou


Jean-Gabriel PELTIER


ou SOMMAIRE